Agenda du CEHTA 2020-2021

26 octobre 202O. Attribution du prix Aby Warburg à Georges Didi-Huberman par la ville de Hambourg

Attribution du prix Aby Warburg
à Georges Didi-Huberman
par la ville Hambourg

 

Nous sommes très heureux que pour cette année, la ville de Hambourg décerne son prix « Aby Warburg » à Georges Didi-Huberman pour ses travaux accomplis en sciences humaines et sociales.

Lancé en 1979 par la ville de Hambourg, le prix « Aby Warburg » récompense des auteurs pour leur œuvre en sciences humaines et sociales. Si le prix s’appelle « Aby Warburg » c’est parce qu’il rend hommage à Aby Moritz Warburg.

L’historien de l’art et philosophe Georges Didi-Huberman se voit décerner le prix Aby Warburg de la ville de Hambourg, doté de 25000 euros. C’est ce qu’a décidé le jury présidé par le professeur Bill Sherman, directeur de l’Institut Warburg à Londres. Peu de chercheurs s’intéressent actuellement aussi intensivement que de manière novatrice à Aby Warburg et à son héritage, comme le fait Didi-Huberman, enseignant à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. Le prix Aby Warburg est décerné tous les quatre ans à une personnalité scientifique ou culturelle.

Le Dr. Kathrin Rottmann, qui travaille notamment à l’université de Hambourg, recevra le prix de la subvention de 10 000 euros.

Les prix sont décernés le 26 octobre 2020, anniversaire du jour de la mort d’Aby Warburg (26 octobre 1929), dans la grande salle du Palais de Hambourg.

Le Dr Carsten Brosda, sénateur de la culture et des médias : « Nous vivons à une époque où le visuel prend de plus en plus d’importance. Il est donc d’autant plus intéressant aujourd’hui de se pencher sur la pensée d’Aby Warburg, icône de l’iconologie moderne. De manière inspirante, Georges Didi-Huberman associe la pensée de Warburg aux images. À l’intersection de l’histoire de l’art, de la philosophie, de la politique et des sciences culturelles visuelles, le philosophe et historien de l’art français est l’un des penseurs les plus renommés de notre époque sur le plan international. »

Georges Didi-Huberman : « Comme Marcel Proust, Aby Warburg m’est apparu non seulement comme un grand érudit du passé, mais aussi comme un grand penseur moderne : un penseur pour l’avenir. La mémoire, pour lui, était vitale : jamais « morte », toujours liée à un désir. En lisant Warburg avec Freud, Benjamin et d’autres , j’ai essayé de dépasser la philologie de son travail vers une approche plus philosophique. J’ai essayé de prendre ses intuitions, ou leçons méthodologiques, pour un futur possible de cette discipline ‘infinie’ qu’on appelle ‘iconologie’ et qui doit être comprise comme une anthropologie historique des images ».

M. Bill Sherman : « Georges Didi-Huberman ne travaille pas seulement sur Aby Warburg, mais il est l’un des rares chercheurs modernes à travailler comme lui. Comme Warburg, il est un intrépide croiseur de genres, d’époques et de disciplines ; comme Warburg, il relie images, idées et politique ; et comme Warburg, il est conservateur et historien de la mémoire culturelle. »

Georges Didi-Huberman
Dans de nombreux livres et expositions, Georges Didi-Huberman contribue fondamentalement à la mise à jour de l’héritage intellectuel d’Aby Warburg. Dans son étude L’Image survivante. Histoire de l’art et temps des fantômse selon Aby Warburg (Paris, 2002), il a posé de nouvelles bases et contemporaines pour le traitement de Warburg. Didi-Huberman travaille sur l’histoire scientifique, mais sait s’approprier les techniques de Warburg de la manière la plus imaginative et en tirer un accès propre et unique à la culture de l’image dans son ensemble. Non seulement il fait des recherches sur Aby Warburg, mais il travaille aussi comme lui
en tant qu’observateur aussi sensible de l’histoire de l’art que de l’actualité de l’image . Il a développé de manière impressionnante ses recherches sur l’art de la Renaissance (Devant l’image, paris 1990) ou sur le traitement des témoignages visuels de l’Holocauste (Images malgré tout, Paris, 2003).

Son exposition et son catalogue Soulèvements (Paris 2016) prolongent l’observation et l’analyse de l’image jusqu’à ce jour, par exemple en ce qui concerne la puissance de l’image dans le contexte du drame des réfugiés. En tant qu’auteur, Georges Didi-Huberman a également largement internationalisé la réévaluation de l’héritage de Warburg. Les traductions de ses écrits dans de nombreuses langues font apparaître un rayon qui fait de la science culturelle d’Aby Warburg une discipline mondiale en sciences humaines. Le prodigieux intérêt international pour Aby Warburg est notamment dû à Didi-Huberman, qui a fait preuve d’autant de rigueur scientifique que de vigilance critique vis-à-vis de l’image.

Le prix Aby Warburg

Le prix, baptisé Aby Warburg, historien de l’art de Hambourg, a été créé en 1979 par le Sénat de la ville libre et hanséatique de Hambourg. Il est décerné tous les quatre ans depuis 1980 et est doté de 25000 euros. Les lauréats doivent donner l’exemple, dans l’esprit d’Aby Warburg, d’une pensée et d’une recherche qui transcendent les disciplines scientifiques et qui sont fondées sur la culture européenne.

Les chercheurs en début de carrière recevront une bourse d’un montant de 10.000 euros. Ont été récompensés : Bill Sherman, Dr. Sigrid Weigel, lauréate en 2016, Dr. Andreas Beyer, Dr. Margit Kern, Dr. Andrea Pinotti, Pr. Dr. Barbara Plankensteiner, Pr. Birgit Recki.

Jusqu’à présent, ont reçu le prix Aby Warburg : Sigrid Weigel, Martin Warnke, Werner Hofmann, Horst Bredekamp, Natalie Zemon Davis, Claude Levi-Strauss, Carlo Ginzburg, Michael Baxandall, Meyer Schapiro et Jan Białostocki

Aby Warburg

Aby Warburg est né à Hambourg en 1866, où il est décédé le 26 octobre 1929. Sa pensée a dépassé les limites des disciplines scientifiques et ses recherches ont fait de l’iconologie une méthode d’art. Warburg est aujourd’hui considéré comme l’un des fondateurs des sciences modernes de l’art et de la culture.

 

 

 

 

EHESS

flux rss  Actualités

La ville de Hambourg décerne le prix « Aby Warburg » à Georges Didi-Huberman

Prix et distinctions -Cette année, la ville de Hambourg a décerné son prix « Aby Warburg » au philosophe et historien Georges Didi-Huberman, directeur d’études à l’EHESS, membre du Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)/CEHTA, pour ses travaux accomplis en sciences humaines et so (...)(...)

Lire la suite

Attribution du prix Vitale et Arnold Blokh à « L’Art et la Race. L’Africain (tout) contre l’œil des Lumières » d’Anne Lafont

Prix et distinctions -L’Institut national d’histoire de l’art et la Fondation Jean Blot ont annoncé l’attribution du prix Vitale et Arnold Blokh à L’Art et la Race. L’Africain (tout) contre l’œil des Lumières d’Anne Lafont (Presses du réel, 2019). Ce prix récompense un ouvrage publié en français (...)(...)

Lire la suite

BLACK MIRROR : Images et Regard contemporains

Journée(s) d'étude - Lundi 24 juin 2019 - 09:00Ces journées d'étude, organisées avec le soutien du Campus Condorcet, visent à la collaboration de différentes disciplines pour analyser les enjeux et fonctions de l’élaboration, de la diffusion et de la consommation d’images dans notre société. Cha (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Histoire et de Théorie de l'Art
Institut National d'Histoire de l'Art
Espace Rotonde. Bureaux 140, 141, 142
2 rue Vivienne, 75002 Paris

Direction : Giovanni CARERI
giovanni.careri@ehess.fr
Tél. : +33 (0)1 47 03 85 42

Enseignant: Emanuele COCCIA
emanuele.coccia@ehess.fr
Tél. : +33 (0)1 47 03 85 41

Enseignant: André GUNTHERT
andre.gunthert@ehess.fr
Tél. : +33 (0)1 47 03 85 42

Gestion et Webmaster: Dominique LEBLEUX
lebleux@ehess.fr

Tél. : +33 (0)1 47 03 85 32

Site Facebook